Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/04/2012

La Méthode BOOM : L’avènement de la classe moyenne en Afrique

La Méthode BOOM : L’avènement de la classe moyenne en Afrique
Etudes empiriques (approche du Management politique) finalisées par Cliff Yumba Mpiana Wane, Senior Business Advisor et Motivational Speaker chez Cwconsulting
La politique sociale est le moteur de toute économie qui se veut viable et stable. C’est pourquoi la plupart des pays dits émergents et développés affectent un budget conséquent à la politique en cadence.
En effet, l’Afrique n’a pas pu gérer cette politique, étant données les divergences d’opinions et d’intérêts. Néanmoins, il ya possibilité de créer la classe moyenne, à travers l’insertion de la méthode BOOM dans la gestion de la RES PUBLICA.
Eu égard à ce qui précède, les experts Sud Africains ont jugé indispensable l’insertion de l’approche BEE « Black economic empowerment » dans l’agenda Gouvernemental. Cette dernière a soulagé la misère de certains, car cette grande économie Africaine a vécu la création spectaculaire des millionnaires noirs ; autrefois politique utopique et presqu’impossible.
La RDC, quant à elle, a facilité la création des coopératives minières en vue de rendre effectif l’avènement d’une classe moyenne à l’Africaine. S’agissant des autres pays du même continent ; il est signalé une explosion des coopératives multisectorielles en vue d’alléger la pauvreté Africaine, à grande échelle.
A la lumière de toute la théorie en dissection ; les véritables objectifs assignés aux programmes respectifs n’ont pas touché totalement les cibles visées. En revanche, le déséquilibre économico social s’intensifie ; malgré la présence de toutes ces tentatives de grande envergure.
A l’opposé, la stratégie BOOM, comme l’indique la définition pratique du concept, permet à une entité de s’épanouir ; quel que soit le degré d’anomalies. Créer une classe moyenne devient expéditive avec BOOM ; car les méthodes EEE et TTT y sont partie intégrante.
BOOM : Business, opportunité, Occasion, Multiplier
o Business « Apprendre comment créer la stabilité à la place de l’instruction conventionnelle devient l’élément susceptible d’asphyxier le sous emploi »
L’Afrique a hérité tout de la colonisation, y compris l’instruction. Curieusement, le chômage devient de plus en plus croissant ; parce que la qualité de l’enseignement est à désirer. Comment propulser le social, à travers la création d’emplois ; lorsque l’étudiant apprend uniquement comment intéresser le recruteur, à la place de « comment créer l’emploi, partant de sa formation professionnelle » ? Quel leadership entretient l’Afrique ou encore y a-t-il un leadership efficient dans la société africaine ? A mon humble avis d’analyste ; je ne peux donner que ma langue au chat.
Eu égard à ce qui précède, aucune classe moyenne ne verra le jour, si l’Afrique se focalise sur des principes inaccessibles, tel que …
Parler du boom économique ou de la période d’euphorie est plausible ; mais intégrer toutes les couches disséminées dans le bateau d’excellence serait la meilleure voie.
Les artisans du chômage croissant sont déjà identifiés en Afrique ; l’heure de corriger les anomalies est arrivée, en revanche. Ceci veut dire que les produits finis des universités peuvent valablement générer des emplois à leur guise ; si et seulement si ils ont reçu des stratégies y relatives ou cours spécifiques. Par conséquent, le B de la méthode BOOM encourage les autorités de tutelle d’intégrer un cours des techniques de création d’emploi à la fin du premier cycle universitaire. Voila ce qui pourrait alléger les effets du sous emploi africain.
o Opportunité « Faciliter les produits finis de générer des emplois à leur guise »
La création de la classe n’est pas opération expéditive, car le bonheur des uns fait naturellement le malheur des autres. Il en est de même de la création d’une zone d’opportunités au bénéfice du public.
Dans la méthode VIA, il a été signalé que seul le visionnaire peut donner du tonus dans une entité ; alors au détriment de ses visées égocentriques. Quel suprême sacrifice!
Personne n’est distrait, mais les officiels influents n’arrivent plus à définir avec efficience la politique générale de l’appareil de l’Etat. En revanche, les entreprises créées par des valeureux particuliers ferment subito ; à cause de la carence des marchés. De manière explicite, la passation des marchés pose encore des grands problèmes ; et toute la planète en souffre. Ne peut bénéficier d’un marché que « le collègue (si pas un proche de famile) soit de ma confrérie, ou de ma religion, ou de ma tribu, ou de ma race, ou de mon club et d’autres encore ». Cette indubitable réalité caractérise le quotidien du 21 e siècle, les Decision makers devraient évaluer les experts sur base de leurs offres et professionnalisme. Voir méthodes EEE et TTT
Comment saisir une opportunité insaisissable ? « Saisis ta chance/opportunité/carpe Diem ; quelle chance ? »
o Occasion « l’entreprenariat est possible si l’occasion se pointe à l’horizon »
L’entreprenariat est un néologisme, car les institutions de tutelle sont incapables d’améliorer le climat des affaires. Par conséquent, on demande à tout le monde d’être entreprenant ; à l’instar de l’auto prise en charge.
La prospérité est à portée de tous ; néanmoins, l’Etat a le devoir de créer des belles occasions aux entrepreneurs avertis, à travers une politique de faveur « voire paradis fiscal».
o Multiplier « Capturer les opportunités et en offrir sont les devoirs de l’Etat et de l’entrepreneur/demandeur d’emploi »
La classe moyenne ne peut être créée qu’avec le concours actif de l’Etat. Ceci veut dire que l’operateur économique est attiré par le monopole du marché ; et ne pourrait en aucun cas faciliter l’entrée des nouveaux challengers en dance. Par conséquent, l’Etat a tout intérêt d’encourager la compétition avec justice te équité.
D’autre part, l’entrepreneur ou demandeur d’emploi est requis de multiplier ses stratégies en vue d’attirer le maximum possible des marchés vers son initiative.

Point de vue du stratège
La criminalité, le terrorisme, la corruption, la contrebande et la concussion en Afrique sont en voie de quintupler, à cause de l’inexistence de la classe moyenne. Ce qui fait que certains pays présentent un nombre croissant des millionnaires, des paisibles citoyens trop pauvres et des milliardaires en pleine forme. Et la classe moyenne ? C’est décevant de voir l’analyste averti féliciter la croissance africaine, sans faire mention de la conséquence à venir. A mon humble avis d’analyste, je ne crois pas que ceux ayant usé la méthode SWOT en bonne et due forme peuvent vanter uniquement le trend croissant de l’Afrique. Ou bien, la méthode SWOT est utilisée différemment.
Quel clivage/dichotomie!

Cliff Yumba Mpiana WANE
Motivational Speaker/Policy strategist: Cliff Wane Consulting
Chargé de recherché et prospection de la Coopérative Minière COMIPAD
Tel: +243815777775
Email: cliffwane@hotmail.com
Skype : cliffwane
Lubumbashi, RDC
o tag : cliff wane, Motivational speaker, Consultant, Business Analysis, Business strategy, Développement, Facilitation, Investissement, Management politique, Politique sociale, Etude de marché, Marketing, Médiation, Négociation, Policy analysis, Sondages, Stratégies et conseils

11:33 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rdc