Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/08/2012

La Méthode APIEE : Gestion de la Fortune Connue ,Par le consultant Cliff Yumba Mpiana Wane

La Méthode APIEE.jpg.docx

23/04/2012

Méthodes EEE et TTT : Les méthodes empiriques de relance socio économique dans une entité




Méthodes EEE et TTT : Les méthodes empiriques de relance socio économique dans une entité









I. Aperçu Général des méthodes empiriques
« Relancer le socio économique dans la stabilité avec les approches expérimentales, est la quintessence de ces deux méthodes empiriques »
Il est d’avis général que toute conception des programmes ambitieux/révélateurs des solutions adéquates nécessite impérativement une méthode de mise en œuvre ou « implementation strategies ». C’est sur cette note que cette étude présente les méthodes de notre Consulting TTT et EEE, relatives à la procédure de relance à spécifier.
La méthode marketing SWOT/analyse marketing SWOT est l’une des plus expérimentales, car susceptible de résoudre certains problèmes sur mesure vis-à-vis de la concurrence. En outre la matrice d’Ansoff permet également à l’agent marketing de mieux se défendre vis-à-vis des difficultés qu’il rencontre ; car sa dissection est impressionnante « interaction entre produit et marché/pénétration du marché, développement du marché, développement des produits et diversification ». C’est ici qu’il convient de souligner l’importance d’une analyse minutieuse d’un cas, car les résultats y éjectés ne seront que sujets d’évaluation de la démarche usée.
Eu égard à ce qui précède, la plupart des gouvernements contemporains ont adopté l’approche PPP/partenariat privé public afin d’atteindre certains de leurs objectifs ; approche saluée de tous, car ayant propulsé certaines économies autrefois moribondes/banqueroute.
Quand au management politique, le changement par les principaux acteurs concernés est une stratégie à part entière ; par ricochet, il est la définition du management politique. Certes, les acteurs concernés ont une grande part de responsabilité dans le processus de relance car gèrent le gros du budget nécessaire à l’épanouissement. Sur ce, aucune stratégie ne peut marcher, sans être préalablement évaluée sur mesure. Donc, l’homme est appelé à faire face à la situation, car les solutions proviendront de l’analyse immédiate et ponctuelle.
Le management politique est très excitant, car certains pays ont mis sur pied des approches exceptionnelles/sur mesure ; tel que le Bhoutan avec son néologisme du BNB (Bonheur National Brut) en vue de rencontrer les objectifs pour le développement du millénaire. C’est dans cet ordre que les deux méthodes de mise en œuvre, en dissection, vont aider chaque entité/Gouvernement ou entreprise à trouver des solutions ponctuelles et escomptées dans sa structure administrative/technique.
En rapport avec les deux méthodes de relance, finalisées par CWconsulting ; il sied de mander que l’échantillon primaire est le continent africain. En d’autres termes il était question de chercher voies et moyens pour remédier à certaines difficultés africaines, tant gouvernementales que privées.
Les méthodes d’analyse ou de mise en œuvre EEE et TTT sont celles utilisées dans la première phase d’une étude, confondues naturellement à une étude d’opportunité /analyse préalable de l’approche informatique (analyse de l’existant, expression des besoins et la définition du futur système).
L’analyse préalable est celle qui détermine la nature d’une issue ; en d’autres termes, on sait appréhender un présage à travers l’œil perspicace de l’analyste. C’est ici que l’expert détecte avec facilité le code caché dans une communication/message. Quelles sont, alors, les difficultés que rencontrent les entités privées et publiques ?

A titre d’exemple, comment générer l’emploi ? Quels critères de sélection retenir ? Quel examinateur retenir ? Avec qui finaliser une étude de marché ? Comment organiser une compétition ? Comment écraser tout parti pris ? Avec quel budget lancer un projet ? Quelle approche adopter dans une discussion ? Comment lancer des reformes adéquates ?
Bref nos deux méthodes s’attardent sur l’interaction entre l’Homme et son environnement, à l’instar de l’agenda 21 du sommet de la terre.














II. La Méthode EEE
EEE : Méthode applicable dans le management politique, facilitation, négociation, Direction générale, recrutement, marketing, sciences exactes, politique sociale…
Egalité Expertise Education : Réussite d’une nouvelle stratégie/projet
Egalité :
Au niveau nationale : Les structures du pays ne parviennent pas à imposer l’approche égalité ; étant donnée leur impuissance vis-à-vis de ceux qui coiffent l’exécutif national. Diplômés en économie avec chances inégales ; l’un est proche au chargé de recrutement et l’autre en provenance d’une classe inconnue.
En conséquence, le test d’embauche sera corrigé sur base des relations que chaque candidat entretient avec ceux ayant le pouvoir dans le secteur. Ou bien, les candidats brillants se voient souvent remplacés par ceux n’ayant même pas présenté le test. Ceci élargit ses effets dans la sphère des passations de marché, où le concept « commission » est en vogue.
Conséquence :
o Le service public ne parvient pas à recruter le fonctionnaire/expert qu’il faut
o Le médiocre vole la place du brave/intelligent. En analysant minutieusement la carte réelle, le moins performant est salarié tandis que l’érudit est mendiant/chômeur condamné.
o A la place de pallier à certaines insuffisances dans les entreprises publiques ou carrément dans la fonction publique ; la médiocrité/dégradation entretient l’appareil de l’Etat. Par conséquent, ceux qui travaillent sont d’office incapable de générer quelque chose de bien.
Eu égard à ce qui précède, l’Etat recours au PPP ; bien que n’étant pas une solution « durable ».
o Cette inégalité donne envie à certains de voter pour la balkanisation du pays, ca s’appelle mécontentement

Au niveau du secteur privé : Le secteur privé se voit incapable d’émerger, car ses critères de selection ne sont qu’apparentes ; c'est-à-dire que la vraie selection/recrutement est conditionnée. Cette dernière se base soit sur les affinités à spécifier, soit sur la racine tribale, soit sur l’appartenance à une confrérie… Bref, l’emploi devient véritablement inaccessible.
Conséquence :
o Le service marketing ne fonctionne pas normalement, car il y a pléthore d’incompétents. En revanche, les campagnes publicitaires rongent tous les bénéfices des entreprises
o Il y a disfonctionnement dans certains services, car remplis d’un personnel ne sachant pas son rôle et son utilité dans la firme
o Transformation de l’entreprise en club d’amis, au détriment de son explosion
o Invitation du plaisir dans l’entreprise, à la place de la productivité maximale
Expertise :
Au niveau national : L’expertise n’est pas donnée à tout le monde. Diplômés de l’université, mais n’ayant pas des potentialités égales pour résoudre certaines difficultés particulières. Ou encore, très intelligent mais pas un bon chef ; enfin, maitrisant bien les questions stratégiques qui empêchent l’appareil de l’Etat à mieux asseoir sa politique d’explosion, curieusement aucun marché n’est à portée.
En effet, les dossiers ne font pas d’un homme expert, mais sa capacité à générer des solutions escomptées. Certes, un expert est toujours identifié, bien que, souvent, écarté par ceux qui voient en lui un danger.
L’Etat a besoin de l’expertise pour relancer deux ou trois secteurs clés de la vie nationale, mais recrute toujours les moins performants pour des raisons qui sont propres à l’exécutif. Ce qui fait qu’il y a fuite des cerveaux vers les espaces qui considèrent, à sa juste valeur, l’expertise.
Conséquence :
o Tous les grands marchés profitent aux étrangers
o L’expertise nationale est utilisée par celui qui viendrait reconquérir économiquement l’appareil de l’Etat, à travers le PPP
o Science sans conscience est ruine de l’âme, car cette expertise au service extraverti combattrait toutes les initiatives nationales. Bref, chercher d’encadrer la diaspora pourrait apporter d’innombrables solutions.
o Une expertise négligée, devient une bombe à retardement
o Tous les experts cultivent le mécontentement, de nature à déboucher sur la vengeance que tout le monde ignore
Au niveau du secteur privé : L’expertise fait de certaines entreprises, pilotes de secteur ; en revanche, elle est couteuse. En outre, toute firme n’est pas prête d’employer un expert ; car incapable de satisfaire les exigences des vrais experts. Par conséquent, la grande partie des vrais analystes sont au chômage déguisé.
Conséquence :
o L’expert se fait passer pour manœuvre, en vue de survivre
o Le Directeur véreux en abuse de l’expertise de l’employé, engagé au grade 0
o L’entreprise ne fait pas face aux secousses environnementales (concurrence)
o L’expert produit en fonction du salaire qu’on lui donne

Education
Au niveau national : La productivité et l’éducation sont consubstantielles, car ses effets convergent vers l’excellence. En d’autres termes, l’Etat devrait mettre tous les moyens en place en vue d’assurer une formation de qualité à ses sujets. C’est cette dernière qui permettra un développement rapide de son entité.
En rapport avec l’analyse précédente, l’Etat semble n’est pas affecter le nécessaire au secteur qui peut l’aider à solutionner des cas invétérés.
Conséquence :
o Inexistence d’expertise, à cause de l’excellence de la corruption
o Formation des cadres invertébrés/ faux professionnels
o Les formateurs ne fournissent aucun effort pour se plonger dans la recherche, car médiocrement payés
o Pas de civisme, car le secteur n’est pas prioritaire pour le dirigeant
o La grande partie de la population est remplie des voyous, avec fausse qualification académique
o Pas d’éducation décente, pas d’avenir radieux
o Dégradation de tous les secteurs, car l’éducation se voit au rabais
o L’impact de l’évolution n’a pas grand impact, lorsque l’éducation a été bien façonnée dès l’enfance (discutable)
o Un gouverneur se donne le luxe d’administrer des coups au personnel de son cabinet
o Un Directeur, sans pudeur, prolifère des grossièretés au grand jour
o …
Au niveau du secteur privé : Le secteur privé est victime de toutes ces anomalies/Voir étude relative au niveau national, car les grandes structures d’éducation ne déversent pas sur le marché des cadres compétents.
L’éducation a plus une autre ampleur, car les institutions privées et bien équipées administrent des bonnes formations à des prix très élevés. En conséquence, l’accès à la bonne éducation devient remarquablement limité.
Conséquence :
o Les entreprises sérieuses organisent des tests sur mesure, c'est-à-dire que ne peut réussir que celui ayant suivi des cours clés
o Les cadres apparents n’ont pas de chance pour intégrer la vie professionnelle
o Peu d’entreprises privées organisent des formations de recyclage
o L’inégalité salariale martèle la société, car les formations acquises ne convergent pas vers le besoin ressenti

































III. La Méthode TTT
TTT : Méthode applicable dans le management politique, facilitation, négociation, Bureau d’études et administratifs, recrutement, marketing, sciences exactes, politique sociale…
Tolérance Taire/tempérament Tactique : Stabilité dans une entité
Tolérance
Au niveau national : L’Etat, garant de tout dans un pays ne devra jamais s’attarder sur la plus haute rigueur ; étant données les vicissitudes qui peuvent en découler. Un Etat responsable use de la plus haute tolérance, par contre. En outre, il n’est toujours pas conseillé de se fier à toutes les subtilités émises dans les déclarations tendancieuses.
Si l’Etat n’arrive pas à mieux gérer ses sujets, des conséquences fâcheuses et non maitrisables éclatent.
Conséquence :
o Le débordement
o Le mécontentement
o Les séditions
o Les divergences d’opinions, de nature à provoquer des sérieuses tensions incendiaires
Au niveau privé : La tolérance est une qualité qui favorise l’explosion du secteur privé, étant donné qu’une nouvelle approche peut provoquer des sérieux changements. En outre, les revendications du personnel ne doivent toujours pas être mal interprétées ; par contre, bien analysées. Sinon, un certain nombre des conséquences chaotiques peut en découler.
Conséquence :
o Démissions progressives des cadres utiles à l’entreprise
o Création des blocs/syndicat parallèles dans l’entreprise
o Destruction de l’image de la firme
o Découragement avec effet direct sur la production
Taire
Au niveau national : L’expression et l’acte donnent une certaine image à son auteur ; c’est pourquoi une institution nationale n’est pas appelée à répliquer à toute attaque, immédiatement.
Selon la culture universelle, seule le plus petit parle sans arrêt ; et que l’Homme responsable ne parle que si nécessaire. Sur ce, répondre par les actes serait meilleur que pérorer, en guise d’une disculpation.
Conséquence :
o Par manque de valider cette approche empirique, les chaines de radio et télévision deviennent des terrains des débats inutiles entre opposition et pouvoir ; au quotidien
o L’image des plusieurs est ternie
o Pas d’humanisme et de pudeur
Au niveau privé : Le silence est le plus grand secret qu’ont exploité des grands noms, autrefois. Une entreprise bien structurée ne doit pas subir des secousses à cause d’un concurrent mal assis. Ou encore, un groupe d’employés ébranler une structure, par contre un silence agissant change toujours les choses.
Sinon, néfastes conséquences seront prévisibles.
Conséquence :
o Les medias deviennent le terrain des théâtres entre entreprises concurrentes ; le produit du voisin est de mauvaise qualité, la mienne de bonne…
o L’image de l’entreprise ternie
o Le personnel de l’entreprise moins considéré
o Immaturité prononcée
Tactique
Au niveau national : Aucune structure ne peut atteindre ses objectifs, sans mise sur pied des tactiques conséquentes. C’est ici que le sournois induit tout un système en erreur.
La tactique est toujours invisible, mais seuls les effets dévoilent les aspirations de son auteur. Réussir est l’objectif du tacticien ; par conséquent, la discrétion devrait entourer une structure appelée à produire des solutions miraculeuses.
Revoir le SMIG, créer l’emploi, améliorer les conditions de travail dans le secteur sanitaire et éducationnel sont les dossiers qui rendent démagogues plusieurs. Comment y parvenir ? il faut impérativement façonner une bonne tactique d’accompagnement de tous ces programmes.

Conséquence :
o Peu des gouvernements arrivent à couvrir toutes leurs promesses, car la majorité est connue dans la démagogie permanente
o Des élections se voient contestées, au nom de la transparence
o Les institutions internationales impliquées ou pas, se voient critiquées
o La population n’aperçoit pas l’importance de son gouvernement
o La désunion culturelle et linguistique s’accentue
o Les coopérations s’effritent graduellement
Au niveau privé : La prospérité d’une affaire est fonction d’une bonne tactique/stratégie, sinon, à la place la banqueroute s’installe.
Comment intensifier les activités, en vue de maximiser les bénéfices ? Quelle approche prendre, en vue d’améliorer l’audit interne ? Comment fidéliser davantage la clientèle ?
Quel nouvel investissement envisager ? Avec qui tisser des relations commerciales et stratégiques ? Toutes ces interrogations ne peuvent être solutionnées que grâce à des tactiques ponctuelles ; sinon….
Conséquence :
o La liquidation prématurée
o L’éclatement du comité de pilotage
o Le fiasco managérial
o La crise de leadership
o L’inefficacité dans certains services
Points de vue :
o Une institution soucieuse de voir ses projets avancer, se range toujours du coté de l’agence spécialisée ;
o Soumettre le test d’embauche à une maison d’experts pour évaluation
o Consulter un cabinet d’experts pour demander conseil, en rapport avec le recrutement ou toute autre politique interne
o Appliquer l’égalité dans la sélection du cabinet, capable de satisfaire les attentes de l’institution. Ici, il sied de souligner que les méthodes ne proviennent pas naturellement des entreprises, mais des consultings spécialisés.
o Prendre en considération l’apport d’experts ; quelle que soit leur appartenance
o Analyser minutieusement chaque cas, tout en s’éloignant des prises de position hâtives
o Une préparation suffisante débouche toujours sur des résultats satisfaisants, TTT et EEE
o Le recyclage permanent du personnel serait la meilleure approche, étant donné que tout moyen est permis pour accéder à une position de prestige
o Devant une réalité indubitable, l’on ne peut que chercher des solutions palliatives/réparatrices
o Création des centres techniques de professionnalisation, en vue de combler le déficit éducatif
o Elargir l’espace dans la passation de marchés, en incluant des indépendants et sociétés bien structurées
o Combiner les vues afin d’accoucher une solution intermédiaire, garantissant les intérêts de tous les protagonistes
o L’usage des méthodes EEE et TTT éviterait à une structure de se perdre, car toutes les subtilités y sont déjà
o Sélectionner le personnel sur base des compétences innées et acquises, car un recyclage de courte durée peut accoucher l’idéal
o Connaissant ses faiblesses, l’amélioration pourrait s’en suivre immédiatement ; car la grande difficulté réside dans l’ignorance. Or toute secousse ne secoue pas, excepté l’ignorance