Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/04/2012

La Méthode BIC : Analyser la portée d’une relation

La Méthode BIC : Analyser la portée d’une relation

Etudes empiriques (Approche pycho développement) finalisées par Cliff Yumba Mpiana Wane, Senior Business Advisor  et Motivational Speaker chez Cwconsulting

De l’Egypte Pharaonique au monde actuel, une relation bien entretenue revêt toujours un caractère spécial ; étant données ses implications. C’est pourquoi, la plupart d’érudits et sages s’intéressent à toute catégorie appartenant à une société donnée, car disent ils que la solution émane souvent de la moindre des propositions.

Le peuple latin ne cessait de dire que l’Homme est un loup pour l’homme bien que la société ait toujours besoin du loup pour s’en sortir. Certes, il faut se méfier de l’Homme car ses visées sont décevantes et surprenantes ; mais son intervention demeure utile dans certaines circonstances particulières. C’est ici que la vie a vu le jour, car l’Homme ne pouvait pas s’en passer de son semblable et mieux émerger.

La trahison et la déception sont deux concepts qui sont presqu’indissociables ; car l’Homme a été créé pour subir les conséquences qu’elles engendrent. D’où l’analyse de la portée d’une relation de haute facture, à travers l’usage de la méthode multifonctionnelle BIC. En conséquence, certaines questions surgissent lorsque les choses ne semblent pas évoluer, à la manière de leur concepteur. « Pourquoi sommes-nous ensembles ? Qu’est ce qui m’avait poussé de tisser cette relation ? Pourquoi suis-je venu ? Etc.» ces questions analytiques montrent l’incapacité de l’Homme, quant à la gestion d’une crise imprévisible. Donc, il est un être paniquard.

Si le concept Bic ramène l’esprit de l’Homme au stylo à bille ; la méthode, quant à elle, pousse à scruter et à comprendre toute secousse accompagnant une relation. Pourquoi et comment telle situation s’est produite subito, sont désormais les questions auxquelles la présente approche va faire face.

BIC  Balance   Introspection   Commencer ou décider

o   Balance

La balance est souvent utilisée pour déterminer le poids d’un objet ou d’une relation. Dans le cas d’espèce, il est question de la relation demeurant jusqu’ici à spécifier.

La relation est une bonne chose lorsqu’elle est productive ; mais devient ennuyeuse lorsqu’elle génère des ingérables situations.

Il arrive que deux personnes ou deux institutions développent une relation d’intérêts mutuels ; curieusement, le cycle vital provoque toujours, à tort et à travers une rupture incalculable. Que faire, car personne ne pouvait diriger ses analyses vers la direction de la cassure ?

« Je l’ai aimée vraiment ; malheureusement, sa trahison a choqué mon cœur. Par conséquent, cette relation est appelée à disparaitre illico. Nous avions soutenu son ascension fulgurante à la magistrature suprême ; curieusement, il se fait ami de nos ennemis. OK, il en aura pour son compte. »

Faisant référence à l’analyse précédente, trahison et fidélité sont tellement proches ; à tel enseigne que cette dernière peut basculer sans que quelqu’un intercepte un seul signe d’infidélité « Tu Quoque Fili ; toi aussi mon fils ».

En rapport avec toute cette description détaillée, l’Homme est appelé d’analyser minutieusement le bien fondé d’une quelconque relation avant toute éventuelle rupture. «  Puis je tenir, après la rupture ? Ou encore, ma décision est le fruit d’une pression infondée ? » Naturellement, toute relation devrait être pesée, filtrée et analysée ; avant d’être déclarée vitale.

Ce n’est qu’après analyse minutieuse que la décision viendrait.

o   Introspection

La balance est faite pour évaluer l’impact de la relation que l’on entretient avec telle personne/institution ; tandis que l’introspection, quant à elle, devient l’analyse personnelle et sécrète que fait toute personne appelée à sortir des graves et importantes décisions.

Il est de fois que l’Homme arrive à tirer des conclusions irréfléchies, à cause de l’influence de son sillage. Curieusement, son futur s’obscurcit parce que le vouloir des autres s’est ingéré à l’instar de la maladie introduite subito dans un corps humain. Sur ce, quelle que soit la classe sociale de l’Homme, les remords l’attaquent impoliment, et son être intérieur en souffre ; c’est pourquoi, mieux analyser une question serait la bonne voie d’échapper au chaos.

« Jeter son dévolu est un aspect non négligeable ; rejeter l’offre est aussi tolérable. Naturellement, les conséquences de ces deux attitudes sont toujours affreuses et mortelles. Alors, pourquoi l’Homme court après l’amour ? Je donne ma langue au chat. »

Les discussions sont diurnes, mais les remords atterrissent pendant la nuit. De manière concrète, les grandes et importantes décisions doivent émaner de la personne appelée à subir les conséquences ; sinon…

o   Commencer ou Décider

La relation demeure une réalité inchangeable et irréfutable, car sans elle la vie ne sera pas succulente. C’est pourquoi, la prise des grandes décisions, bien que salvatrice, demande beaucoup de temps ; sinon les conséquences retournent naturellement contre son auteur.

En effet, la décision est une étape très  importante dans la vie de l’homme ; parce qu’elle permet à quiconque l’utilise de franchir la barrière de la stagnation.

Analyse du stratège

La vision et la vie ne doivent pas se dissocier ; d’une part, l’Homme projette de réaliser certains objectifs à spécifier, d’autre part les secousses de la vie l’en empêchent.

En effet, l’utilité d’une relation est fonction de ce que l’on poursuit. Pourquoi fréquenter quelqu’un, lorsque la garantie de quelque chose n’est pas préalablement spécifiée ? En outre, l’amour et l’affection sont toujours basés sur des principes d’intérêts mutuels. Par conséquent, la prise hâtive d’une décision n’est pas recommandée ; car les implications d’une pareille attitude entrainent naturellement la mort ou les flétrissures morales.

De manière succincte, l’analyse de la portée d’une relation est à considérer scrupuleusement afin de ne plus succomber dans l’océan de l’erreur monumentale. Cliff Yumba Mpiana Wane Dixit.

Cliff Yumba Mpiana WANE

Motivational Speaker/Policy strategist: Cliff Wane Consulting

Chargé de recherche et prospection de la Coopérative Minière COMIPAD

Tel: +243815777775

Email: cliffwane@hotmail.com

Skype : cliffwane

www.cliffwane.blogspot.com

www.cliffwane.blogs.lalibre.be

Lubumbashi, RDC

o   tag : cliff wane, Motivational speaker, Consultant, Business Analysis, fuite, immaturité, source, confiance Leadership, Business strategy, Développement, Facilitation, Investissement, Management politique, Politique sociale, Etude de marché, Marketing, Balance, relation, introspection, Commencer, Médiation, Négociation, Policy analysis, Sondages, Stratégies et conseils

 

24/04/2012

Qu’avez-vous gagné ?

Qu’avez-vous gagné ?

Etudes empiriques (approche du Management politique) finalisées par Cliff Yumba Mpiana Wane, Senior Business Advisor  et Motivational Speaker chez Cwconsulting

La vie est un combat n’admettant pas de remplaçant. C’est pourquoi, Christ a dit que le Royaume des Cieux appartient naturellement aux violents. De manière sommaire, les règles de jeu de cette planète veulent que les faibles s’affaiblissent davantage au profit des riches ; en d’autres termes, chacun cherche à promouvoir son potentiel au détriment de son prochain. Allez-vous tenir dans cette compétition de grande portée historique ?

Les prophéties concordantes, les démonstrations scientifiques et les conclusions empiriques convergent vers la fin d’un système d’ici la fin de cette année « 2012». Par extrapolation, on parle de l’avènement d’une apocalypse, jusqu’ici non acceptée globalement.

Si tel est le cas, qu’aurez vous récolté ; après avoir semé du vinaigre et de l’amertume dans la vie de plusieurs ? Certains disent que tout le monde peut vous pardonner, sans jamais oublier vos crimes contre la stabilité sociale des plusieurs couches, disséminées à travers la planète. Êtes-vous sûr d’être pardonnés un jour ? A mon humble avis d’analyste, je ne le crois pas ; car votre progéniture subira des fâcheuses conséquences. Qu’avez-vous gagné, en définitive ?

Au contraire, si toutes les prophéties en vogue ne répondent pas aux desiderata de leurs auteurs ; les documentaires et autres démonstrations scientifiques ne seront qu’hallucinatoires. Par conséquent, les sources aujourd’hui crédibles et fiables seront discréditées. Qu’aurez vous gagné/que vont-ils gagner, après avoir perdu un temps aussi précieux, à des démonstrations fantaisistes ? Ce sont des fantasmagories circonstancielles.

 

Dans la même logique ; certaines personnes se permettent de fausser des rapports officiels (à travers des fausses accusations et développer des allégations erronées) en vue de gagner la sympathie de plusieurs. Curieusement, elles rencontrent des malheureuses épreuves au terme de leur vie.

 Eu égard à toutes ces illustrations ; ont-ils pensé au soin de leur image ?

En conclusion, il sied de noter que tout ce qui est matériel peut se volatiliser momentanément ; mais la détérioration d’une réputation est permanente. C’est pourquoi, les conclusions empiriques de cette étude encouragent tous les exécutifs et leaders de mieux soigner leurs interventions ; sinon leurs erreurs seront gravées pour toujours. Cliff Yumba Mpiana WANE Dixit.

Rôle des décideurs potentiels dans une entité

Le social est la politique par excellence de tout le temps ; or Social voit l’homme. Qui dit Homme, peigne ses conditions vitales ainsi que son environnement à la manière d’un écrivain naturaliste. Succinctement, cette approche nous renvoie au contenu de l’agenda 21, du sommet de la terre de Rio de Janeiro, 1992. Par conséquent, il y a possibilité de rehausser le social par la création d’emploi que diversifier des discours fallacieux et apologétiques. Cfr. Code 10 « Tremblement des gouvernements africains»

Eu égard aux conclusions précédentes, les officiels devraient consacrer le gros de leur travail à la définition des stratégies de base pour un bien être conséquent/adéquat. Curieusement, certains de nos chefs cherchent à se maintenir le plus longtemps possible au pouvoir en vue de ranimer l’esprit de royauté au 21eme Siècle. Ou encore s’érigent en opposant égoïste, car à la recherche d’une pérennité dans la bourgeoisie.

Après s’être accroché au pouvoir pendant plusieurs années ; la plupart des grands chefs d’Etats n’ont récolté qu’humiliation et déception. Alors, pourquoi s’y accrocher ? Qu’ont/vont ils gagner ?

Employer sa parenté et ses amis dans une entreprise publique/privée ; parce que Directeur général. N’est ce pas un gain  familial, en tant qu’humain? Que vont-ils récolter, après le départ du protecteur ? Où est la place de l’expertise ? Quelqu’un a dit que la compagnie aérienne air Afrique est tombée en faillite ; à cause de ces pratiques. Voire nos pays, au bord d’une crise sociale terrifiante car n’ont pas placé des compétences clés à des postes clés « à cause, bien entendu de ces mêmes pratiques». A titre d’illustration vraie, «  Le cabinet du chef de l’Etat transmet ses condoléances à la présidence de la république et à la famille biologique du chef de l’Etat qui vient de perdre son Chef de cabinet/son fils ; son grand frère, Ministre de la justice présente à soi même les condoléances, car son jeune frère vient de s’éteindre ; alors chef de cabinet du père/chef de l’Etat …» N’est ce pas un conflit d’intérêt, à l’instar du conflit de génération peignée par l’écrivain Seydou Badian Kouyaté  «Sous l’orage »?

Perdre sa personnalité signifie perdre tout un futur radieux ; pourquoi agir précipitamment, sans tenir compte des conséquences fâcheuses, à venir ?

Certainement, la vie est un combat ; mais elle est incorruptible.

Les résolutions ci-dessous seront souhaitables, car la société du 21 e Siècle est à l’orée de son hécatombe ;

o   L’usage inconditionnel des méthodes EEE et TTT, car très efficace dans une société appelée à s’épanouir.

o   Nourrir l’ambition de graver son passage dans une institution, c'est-à-dire léguer un héritage permanent et palpable à la génération future.

o   Pratiquer la justice et l’équité « pas toujours posséder des richissimes dans une société ; sans jamais penser à la création d’une classe moyenne». Ceci risque de dégénérer progressivement ; car l’oreille n’est pas faite pour auditionner les exploits voisins, de manière quotidienne.

Analyses et Leadership idéal

Le bonheur n’est toujours pas l’affaire de toute une société, car le malheur des uns fait le bonheur des autres.

En effet, l’oubli de soi au profit de la majorité est la quintessence d’un leadership idéal ; car personne ne peut bien gérer une entité avec égotisme à outrance. Pour renchérir, posséder un PhD ou autres qualifications ne sont pas des éléments probants du leadership utile ; mais développer le sens convergeant vers l’idéal est plausible.

Comment piloter une entité, sans jamais penser à soigner son parcours ?  Toute vision utile profite à des générations consécutives ; pas à une classe précise et particulière. C’est ici que le leadership inné réapparait comme celui le plus efficace ; car plusieurs de ceux ayant complété des cours spécifiques de leadership n’ont accouché que vinaigre.

Cliff Yumba Mpiana WANE

Motivational Speaker/Policy strategist

Tel: +243815777775

Email: cliffwane@hotmail.com

Skype : cliffwane

Cliff Wane Consulting

Lubumbashi, RDC

 

23/04/2012

Apocalypse Sociale en Afrique

Apocalypse Sociale en Afrique :

«  Vers le chaos final africain/néocolonialisme confirmé »

 

                  L’apocalypse programmée pour 2012, 21 décembre ; selon les conclusions du livre important I Ching, le récit de Merlin, les prophéties de la mère Shipton et celles des Maya ; lesquelles confirmations corroborées par la théorie du réchauffement climatique du 21 e Siècle, ne sont pas à rejeter systématiquement. C’est ici que va intervenir la notion de précision inhérente à une déclaration de grande portée, à l’instar de deux guerres mondiales du siècle précédent.

                  En effet, l’Afrique est un continent ayant développé ses infrastructures en un temps aussi record ; car certains de ceux qui respirent financièrement n’ont jamais rêvé l’exil, moins encore la vie paradisiaque imputée naturellement à l’occident. En revanche, sa population se voit chosifiée et ridiculisée par ses propres dirigeants, supposés Elus démocratiquement. Au terme de toutes ces conséquences, les étincelles néocolonialistes et chaotiques émergent avec la vitesse de célérité. Qui veut devenir qui ? Qui veut faire quoi ? Qui poursuit quoi ? Quelles sont les intentions de tel acteur ? Qui cimente l’avenir radieux de la postérité ? Quel sera le devenir de l’Afrique, après Cinquante années ? L’oligarchie et la stratocratie vont présider au devenir de l’Afrique, si le leadership africain n’émet pas des stratégies professionnelles.

                      L’apocalypse peut être la fin du monde, ou encore la fin d’un cycle voire d’un système. Que dire, alors, de l’apocalypse sociale en Afrique ?   

                          L’indépendance est une phase très importante dans la vie d’un système ou encore de tout être humain ; mais les structures d’accompagnement sont requises afin de garantir un développement harmonieux, sinon une indépendance mal acquise débouche toujours sur le chaos/apocalypse.

                             Le commerce triangulaire avait un objectif précis, à tel enseigne que le 21 e Siècle est incapable de ramener cette technique de triste mémoire ; étant donné que le concepteur de ce fameux commerce sans précédent, a déjà atteint tous les objectifs autrefois assignés à ce grand travail de titan.

                              Pourquoi parler de l’apocalypse sociale en Afrique ; or tous les continents s’attendent à une apocalypse planétaire ? Tous les africains ont milité pour que l’indépendance totale leur soit octroyée par les forces colonialistes ; en revanche, elles ont cédé à la pression africaine, car dit on « on ne force personne d’adhérer à une philosophie particulière». Les experts/ politologues africains ont parlé de l’indépendance politique leur octroyée vers les années 60 ; Avec l’avènement du Nepad/Union Africaine, le langage est passé de la politique à l’économie.

                             Eu égard à ce qui précède, une pile des conférences a été enregistrée ; car les africains pouvaient désormais décider sur tout ce qui concernaient leurs stratégies de développement socio politico économiques. Curieusement, ces mêmes africains, incapables d’organiser les choses dans leurs pays respectifs optent pour la migration vers les métropoles occidentales. D’où la naissance du vocable « DIASPORA » africaine. Cette dernière s’érige en opposition, vis-à-vis des régimes qui gouvernent leurs pays. Finalement, elle plaide auprès des forces colonisatrices pour que la démocratie soit effective en Afrique. Inviter la communauté internationale à s’ingérer dans une affaire interne, traduit l’incapacité des gouvernements africains de solutionner certains problèmes oiseux. Par conséquent, l’africain lui-même encourage le néocolonialisme dans sa propre société. On sait bien comprendre que l’africain n’était pas préparé à présider au devenir de sa société.

                             La politique sociale en Afrique est mal définie, la justice est obsolète, la politique de création d’emplois est inopérante ; bref, aucun pays africain du 21 e siècle n’arrive à générer facilement des emplois pour sa population instruite. Certes, un nombre exagérément limité des pays africains arrivent à satisfaire, tant soit peu, les attentes de leurs populations respectives ; en matière d’emplois. Il convient de dire que le social et l’emploi sont indissociables, car sans emploi il est difficile de se procurer du nécessaire ; quelle que soit l’excellence d’une performance économique. Sécurité sociale assurée ne ferait jamais abstraction de l’emploi ; car l’inexistence d’emploi est à la base du processus de l’apocalypse africaine.

                            Le Maghreb a bougé, du Maroc à l’         Egypte où l’on a vu des manifestations désireuses de chasser toute forme de dictature/monarchie exagérément absolue (moderniser la monarchie Marocaine). Au terme de toutes ces choses, l’idéal n’a pas été atteint ; contrairement à l’attente Maghrébine. L’Afrique occidentale qui se veut miroir de démocratie, a organisé beaucoup d’élections, sans améliorer curieusement ses conditions sociales/pas d’emploi, de la Mauritanie à la Cote D’Ivoire. Certains, autrefois, démocrates et amis de l’idéal en Afrique occidentale, n’ont fait qu’appauvrir intelligemment le petit peuple de l’Ouest Afrique. L’Afrique Australe, symbole du développement africain, car porte la plus grande économie de l’Afrique ; Malade socialement, car l’instabilité socio économique de certains pays de la région pèsent sur l’Afrique du Sud. En conséquence, le social se voit en déperdition. L’Afrique orientale, autrefois chapeautée par le Kenya et la Tanzanie, se voit en déséquilibre car la famine de sa corne et la mauvaise application du jeu démocratique cimentent son instabilité sociale.

Bref, l’Afrique est instable socialement et politiquement ; car son leadership est apparent. En terme clair, il n’y a pas de leadership en Afrique. Qui dit leadership voit l’amélioration et l’espoir.

Tout jeune africain projette de faire fortune en occident, au moyen orient et en Australie. N’est il pas écrit que l’Afrique regorge des ressources minières inégalables ? Quel est l’impact réel des institutions sous régionales en Afrique ? De syrte à CapeTown, tout africain veut intégrer la classe politique, en vue de vivre normalement. Ceci prouve à suffisance que l’Afrique souffre, et manque des structures. A titre d’exemple, la RDC venait d’organiser ses élections législatives au mois de Novembre 2011, où 18000 candidats (comédiens, chômeurs, médecins, journalistes, professeurs d’universités, pasteurs, imams, prélat catholiques, cadres d’entreprises, opérateurs économiques…) se sont présentés pour 500 sièges, avec avantage salarial de l’ordre de 6000USD/mois. Tous ces congolais prêts à abandonner leurs emplois envisagent intégrer le parlement pour améliorer leurs conditions vitales ; c'est-à-dire que ce pays néglige la politique de création d’emploi/il lui faut revoir son SMIG. Si les institutions appropriées revoient les salaires des députés de 6000 USD à 1400USD ; certainement, plusieurs d’entre eux céderont leurs sièges aux suppléants. Un footballeur a tenté sa chance, autrefois, à la présidentielle Libérienne, Un musicien de renom international envisage se présenter aux élections présidentielles Sénégalaises de 2012, la Zambie, premier producteur du cuivre avec un social misérable ; le Nigéria, en voie de perdre sa position de prestige…. 

L a démocratie a échoué en Afrique, car les régimes qui pilotent les gouvernements africains se comportent en royaumes ; ces derniers remplissent les cabinets gouvernementaux des proches de famille, Sans tenir compte d’une quelconque expérience. Bref, un raisonnement ethnico tribal.

L’Africain est loin de structurer sa société ; à la place, on cherche à se maintenir le plus longtemps possible. Où va l’Afrique ? Et pourquoi la démocratie ? Personne ne veut lâcher le pouvoir ; ce qui inspire les autres à joindre la carrière politique par intérêt. Que deviendra l’Afrique de demain ? Tous ces présages ne sont que signes apocalyptiques de l’Afrique en 2015.          

D’autre part, les ressources ne sont pas redistribuées équitablement ; car l’Afrique porte un nombre assez important des millionnaires et milliardaires illégaux vis-à-vis des pauvrets incapables de s’épanouir. Qui est à la base de toutes ces inégalités ? Il est clair que les Gouvernements africains sont incapables de générer l’emploi de manière permanente. Ceci fera que d’ici 2015, les objectifs pour le développement du millénaire seront traduits par la corruption, le parasitisme, le clientélisme, les balkanisations, les révolutions mal orientées et la terreur. Telles sont les conséquences de l’échec social africain ; si et seulement si, les gouvernements responsables  refusent de consulter des grandes maisons d’experts locaux.

Les conclusions empiriques de cette étude de grande portée historique prévoient le chaos africain en 2015, si la gestion de la RES Publica poursuit sa même politique oligarchique.

 

Cliff Yumba Mpiana WANE

Senior Business Advisor/Policy strategist

Tel: +243815777775

Email: cliffwane@hotmail.com

Skype : cliffwane

Cliff Wane Consulting

Lubumbashi,RDC